up ] Barberêche ] Bärfischen ]

[d]  [f]

Histoire Population Langues Attractions


La commune
Adresses importantes
Associations
Demande d'info
École
Liens

 

Les itinéraires

De par son environnement naturel intact et par son patrimoine historique et architectural, Barberêche offre un cadre unique de détente et de ressourcement. Les promeneurs sensibles à ce cadre de qualité et les cyclistes - empruntant le parcours balisé - sont nombreux à admirer, au passage, les manoirs et châteaux, mais aussi la vue sur les Préalpes fribourgeoises et les Alpes bernoises, ou tout simplement à se réjouir d’une nature riche et variée. Le lac attire non seulement les pêcheurs, avec leurs embarcations, mais offre un bassin idéal pour la pratique de l’aviron.

Pour la visite, le point de départ idéal est la gare de Pensier. Mais le promeneur peut aussi aborder la commune en venant par les hauteurs de La Corbaz, par le hameau de Hobelet. En descendant vers le village de Pensier, il bénéficiera ainsi du splendide panorama sur le lac, les collines et les montagnes. De Pensier, il faut tourner à droite, en direction de Barberêche et, après quelques centaines de mètres de montée, prendre le chemin qui part à gauche, en direction de Breilles. Sur ce balcon, au milieu de grands champs et de vergers, on découvre une poignée de fermes, un peu isolées, parmi lesquelles celle de la famille Chatton, datant de la fin du XVIIIe siècle, qui est considérée comme l’une des plus belles du Haut-Lac. En empruntant l’étroit chemin non asphalté en direction de Barberêche, à travers prés et morceaux labourés, on devine progressivement, au prix d’une descente plus rapide, le petit village endormi. Avec son église en bordure des champs, sa cure, le café Saint-Maurice et l’école, celui-ci constitue le centre de la vie sociale de la commune. De là, trois chemins convergent vers le château, qui se trouve sur un promontoir surplombant le Lac de Schiffenen. On a le choix entre l’accès carossable de l’allée des marronniers, le sentier passant par le verger ou , surtout, en descendant d’abord jusqu’aux falaises, le sanctuaire de verdure de la quadruple allée de tilleuls, au départ d’un ancien chemin qui, aujourd’hui, se perd dans le lac. De Barberêche, la route goudronnée déroule ses lacets jusqu’à Cormondes. Les cyclistes affectionnent son parcours sinueux, épousant le relief fait de ravins et de podiums au-dessus du lac, avec ses montées et ses descentes, parfois encaissées. Après un bon kilomètre, on atteint une croix marquée de l’inscription « Mission 1923 ». De là, un chemin non asphalté longe la forêt en direction de Cordast. Mais en maintenant le cap sur Cormondes, on passe successivement le hameau de Petit-Vivy avec, à l’écart, le château-fort du même nom, et le manoir de Grand-Vivy, deux demeures séparées par un profond fossé. Une nouvelle descente vers l’idyllique chapelle de Saint-Wendelin, une dernière montée et voilé que s’ouvre un plateau plus spacieux avec Grimoine, dernier hameau avant de quitter la commune pour Petit-Cormondes ou grimper jusqu’à Monterschu, maintenant rattachée à Cormondes. Un regard en arrière permet de contempler, aussi, l’imposante ferme des Hostes, avec son vaste domaine en bordure de forêt, tandis qu’en contrebas, l’ancienne route du pont de Schiffenen se meurt dans le lac artificiel dont le cintre du barrage tire, à quelques dizaines de mètres près, un trait final au territoire communal.

 
 

back home up next

 

Histoire ] Population ] Langues ] [ Itinéraires ] Attractions ]

Copyright © by Barberêche

Last Update = 06.07.2020

 Design by Solutics GmbH